Galerie

Les soeurs Aubert en renfort inattendu

Elles sont trois, elles sont charmantes et elles sont très fortes aux échecs.

Laurane, l’ainée, a 12 ans et s’ennuie ferme à l’école, même en prenant de l’avance sur sa scolarité. Heureusement qu’elle a découvert les échecs, enfin une matière qui lui résiste!
( photo JP Mercier, prise pendant la venue de Kasparov à Aix-les-Bains le 28 mars 2011) 

Les deux cadettes, Eléa et Estée, sont jumelles. De fausses jumelles. On n’a aucun problème à NE PAS les confondre, tant il est difficile d’être plus différente. Qui prend les blancs, qui prend les noirs, la brune ou la blonde de 8 ans ? Pour « la Dent du Roi » qui a pris un virage sportif à la rentrée pour son an I, c’est un cadeau du ciel inespéré.

Grâce à l’enseignement du club de Chambéry, puis deux années passées au club modèle d’Annecy, les trois « Polgar » locales ont déjà un bon bagage et un solide palmarès.
Au championnat de France des jeunes de Montluçon, Laurane a fait 14e, tandis que la petite Estée est même montée sur le podium des petites poussines: 3e!

Evidemment, la déception est grande pour le club d’Annecy, et cela nous rappelle de cuisants souvenirs de Marseille, où il était rare que nous gardions de bons éléments plus de trois ans: des clubs voisins , qui avaient plus de manche pour les subventions, faisaient leur marché à chaque rentrée. Qu’Annecy sache que nous reconnaissons, à Aix, ses grandes capacités d’organisation régionale et son dévouement pour les échecs, et que nous ne mangeons pas de ce pain-là.
Mais il est tout de même dans l’ordre des choses que des joueuses d’Aix-les-Bains jouent à Aix-les Bains ne serait-ce que pour des raisons de temps et de carburant.
D’autres diront que c’est encore le charme personnel du nouveau président qui a encore agi … Ah ouiii …
Comme tous les espoirs du club qui le demandent, les soeurs Aubert bénéficient d’un solide programme d’entraînement. Nous nourrissons l’espoir, dès cette année, d’accomplir quelques résultats intéressants au championnat de France de Nîmes, surtout si Virginie, en dernière année junior, nous rejoint, tandis que nos petits poussins commencent à avoir un niveau intéressant.

A ce propos … Virginie, Laurane, Estée et Eléa … Ce ne serait pas une équipe féminine de choc, ça ?

Jean-Pierre Mercier

2 commentaires sur “Les soeurs Aubert en renfort inattendu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s