Galerie

Nos espoirs en vadrouille pour Noël

Les (terribles) soeurs Aubert partent au tournoi du Mans. Laurane a 12 ans, les jumelles Eléa et Estée 8 ans. Actuellement, elles bénéficient d’un solide entraînement,qui complète la formation reçue au club d’Annecy pendant 2 ans. Il y aura peu d’enfants sur le site du Mans, car il s’agit d’un tournoi international, qui se déroule du 26 au 30 décembre 2011.
Nous pourrons suivre leurs résultats ici.

Mathis Sabatier, lui, a déjà terminé la saison et de la meilleure façon possible! 8 ans également, c’est déjà, comme les soeurs Aubert, un solide espoir national. Au plan régional, il vient d’être couronné champion poussin de la Haute Savoie. Sa soeur, Romane, détient le titre chez les petites-poussines. Et c’est encore Annecy qui est à la clé de ces succès.
Au 16e trophée de Noël du club de Sainte-Foy-les-Lyon, Mathis termine premier poussin avec 5 points sur 7 devant une forte opposition, et 28e sur 137 au classement général.
Romane se place à la 121e place avec deux points, ce qui est honorable au regard de son jeune âge, 6 ans.
Notre club participera en force à cette épreuve l’an prochain, car elle est bien organisée et destinée exclusivement aux jeunes.

Après ce tournoi rapide, Mathis enchaîne sur un tournoi en parties lentes, celui de Corbas.
Voici le journal de cette épreuve, écrit par un observateur attentif, son papa Gilbert:
1ère ronde: « Mathis joue contre Romain GRANGE un Benjamin classé 1703F. Après 2h00 d’une lutte où ni Mathis, ni son adversaire n’ont lâché la moindre pièce ni même le moindre pion, ils se retrouvent en final à 4 pions. La position de Mathis étant très légèrement moins bonne, l’expérience de son adversaire a fait la différence et 20 minutes plus tard Mathis rendit les armes au 54ème coup. »
2ème ronde:  » la partie de ce matin n’a pas été aux espérances de Mathis. Contre un 1590N, Mathis perd rapidement 2 pions par inattention (d’après ses propres termes). Après 2h10 de lutte et quelques chaleurs pour son adversaire, Mathis a dû s’incliner en 50 coups avec une petite tristesse. »
3e ronde: « Cette après-midi, il affrontait un senior 1490N. Mathis a rapidement gagné un pion, puis il s’est retrouvé face à une menace de mat. Pour la contrer, Mathis a élaboré un plan, qui en huit coups lui permettait de gagner une pièce sèche, suivit d’un échange forcé cavalier contre tour. Suite à cette manoeuvre, son adversaire a abandonné après 1h30 de jeu et 34 coups. »
4e ronde: « Le match contre un 1569F de ce matin est à oublier pour Mathis. En effet, Mathis tombe rapidement dans un piège de son adversaire qui sacrifie un cavalier pour prendre une tour (forcé) 2 coups plus tard. Après celà Mathis perd en 22 coups après 45 mn de jeu. »
5e ronde:  » La partie de cette après-midi opposait Mathis à un 1490N. Mathis prend une pièce contre 2 pions. A ce moment, son adversaire propose la nulle que Mathis refuse. Puis quelques coups plus tard Mathis est obligé de lâcher sa pièce pour éviter la promotion et se retrouve avec un pion de retard. Celà se termine en nulle par pat après 2h15 et 68 coups. »
6e ronde: « Match très difficile ce matin. Mathis rencontrait un vétéran 1782F. Il a bien cru gagner par forfait mais son adversaire c’est présenté 29 mn après le début de la ronde alors qu’un retard de 30 mn était autorisé. Bien entendu pour le plus grand plaisir de Mathis, qui préfère perdre que de ne pas jouer. Et ce fut le cas. Rapidement, Mathis se retrouva sur la défensive et laissait l’avantage positionnel à son adversaire qui en profita pour gagner un cavalier. Mathis résista comme il a pu mais dû s’incliner après 55 coups et un peu plus d’une heure et demi de jeu. »
7e et dernière ronde: « match très facile cet après-midi contre un poussin 1010N. Mathis ne lui laissa aucune chance, gagnant un cavalier très rapidement et trouvant le mat après 15 coups et 15 mn de jeu. »

Conclusion: parti 52ème sur la ligne de départ (56 participants), Mathis termine 43ème. Cerise sur le gâteau, il récupère le trophée du 1er de la catégorie – de 1400. En fait, il termine 2ème de cette catégorie, mais le premier (un minime 1340N) empoche le trophée de la meilleure performance du tournoi, faisant le bonheur de Mathis.

Gilbert Sabatier et Jean-Pierre Mercier

Un commentaire sur “Nos espoirs en vadrouille pour Noël

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s