Galerie

Troisième ronde des interclubs jeunes

La 3ème ronde des interclubs jeunes de Nationale 3 s’est déroulée dimanche 16 décembre à Aix les Bains où se sont disputées deux parties : Aix les Bains contre Annecy et Échiquier Grenoblois 2 contre Cluses- St Jeoire.

Les rencontres se sont disputées dans d’excellentes conditions matérielles avec une salle pour les parties et une salle pour les analyses (un grand merci à l’Hôtel des Eaux pour la mise à disposition de la salle malgré une demande un peu tardive).
Nous avions également un grand (et très bon) choix d’arbitres.
Tout était donc réunit pour passer un bon après-midi autour des échiquiers.
Et effectivement, les parties se sont déroulées dans une très bonne ambiance.

Les annéciens, fins tacticiens, ont légèrement modifié l’ordre de leurs échiquiers pour l’occasion : Laurent Sylvestre-Baron (1160N) est descendu à l’échiquier 6 à la place de Thibault Martignoni (1135F) qui est monté à l’échiquier 3 à la place d’Agnès Bardel (1452F) qui s’est retrouvée à l’échiquier 4 (à la place de Laurent Sylvestre-Baron).
Vous avez suivi ? Non ?
Ce n’est pas grave, vous comprendrez plus tard l’intérêt de ce changement… Enfin, peut être.

L’équipe aixoise était composée (dans l’ordre des échiquiers) de Eugène Nazarchuk, Alexandre Ascenci, Vincent Clerc, Konogan Berger, Rodolphe Frion, Mathilde Petitjean, Leila Berneron et Antoine Petitjean.

Les parties commencent à 14h15 et après à peine 30 minutes, une première désillusion : sur l’échiquier 7, Leila perd en poussin face à Margaux Martignoni (1220 N) en se faisant mater un peu bêtement alors qu’elle dominait la partie. La fameuse peur de gagner de Leila lors de la première partie de chaque ronde. Cool Leila, tu ne risques rien en gagnant une partie : c’est même plutôt agréable.
Cinq minutes plus tard, c’est au tour de Vincent de s’incliner face à Thibault Martignoni (1135 F) sur l’échiquier 3.
Déjà 3 – 0 pour Annecy : ça commence mal !

Heureusement, nous avons Eugène sur l’échiquier 1. Il dispose logiquement de Solène Vernet (1723 F) en à peine une heure. Ce n’est pas son habitude de terminer si tôt. Peut être est-ce pour faire oublier à son président qu’il lui a fait une frayeur en arrivant 5 minutes avant le début des parties.
Nous pouvons aussi compter sur les Petitjean : sur l’échiquier 8, Antoine se défait de Romane Sabatier (1010 N) en un peu plus d’une heure.
Un quart d’heure plus tard, sur l’échiquier 6, sa soeur Mathilde confirme ses progrès en battant Laurent Sylvestre-Baron (1160N), adversaire imprévisible qui a déjà réalisé quelques belles perfs cette année.
5 – 3 pour Aix : ça va beaucoup mieux !

Sur les 5 parties terminées à ce moment de la journée, deux concernent des échiquiers « modifiés » par les annéciens. Résultat : 1 victoire et 1 défaite.
Reste l’échiquier 4 avec Agnès Bardel. Nous y reviendrons plus tard.

Sur l’échiquier 5, après avoir résisté un moment, Rodolphe s’incline face à Mathis Sabatier (1419 F). Notre pupille manque parfois de confiance en lui face à des adversaires mieux classés. Il faut s’accrocher un peu plus car la victoire se joue aussi (surtout ?) au mental.
Les poussins débutent alors leur deuxième partie.
Dix minutes plus tard, Leila gagne sa partie face à Romane. Elle ne s’est pas découragée après sa mésaventure de la première partie. C’est encourageant pour les prochaines rondes.
Quelques minutes plus tard, Alexandre s’incline sur l’échiquier 2 face au redoutable capitaine annécien Arnaud Ringot (1576 F) sans avoir démérité.
7 – 6 pour Annecy et il reste encore 2 parties (dont une en poussin), donc 3 points à attribuer.
Tout est encore possible.

Sur l’échiquier 8, Antoine a le point de l’égalisation au bout des doigts.
Après avoir dominé le début de partie, il cède cependant face à Margaux en un peu plus d’une heure.
Ça ne vous rappelle rien ? La partie Leila – Margaux a connu le même déroulement.
Margaux aurait-elle un grigri ?
8 – 6 pour Annecy qui ne peut donc plus être battu.

Il ne reste qu’une partie : Konogan contre Agnès Bardel (le 3ème changement d’équipier annécien) sur l’échiquier 4.
Pour que les aixois réussissent le nul, il faut que Konogan l’emporte.
Après un début de partie à l’avantage d’Agnès (gain matériel d’un fou contre un pion), Konogan réussit à rétablir l’équilibre matériel en milieu de partie avec cependant un pion dédoublé.
La finale tourne à l’avantage d’Agnès mais Konogan, en petit malin chanceux (et un peu désespéré), provoque le pat en sacrifiant son cavalier.
Résultat final : 8 – 6 pour Annecy.

Les modifications faites sur 3 échiquiers annéciens ont-elles été décisives ? Peut être.
Une chose est sure : ils sont rentrés en Haute-Savoie avec la victoire. C’est donc bien joué de leur part.

Troisième défaite en 3 rondes pour nos jeunes qui loupent de peu (comme face à Grenoble) le nul, voire la victoire.
Ce sont des occasions perdues qui risquent de coûter cher en fin d’année dans la course au maintien.

Prochain rendez-vous le 20 janvier à Grenoble avec deux nouvelles rondes : le matin face à l’équipe 2 de Ste-Foy-Les-Lyon et l’après-midi face à Monteux.
Il faudra être au complet car nous n’avons plus de droit à l’erreur et la victoire sera nécessaire pour espérer le maintien.

Dans l’autre rencontre, l’équipe 2 de l’Échiquier Grenoblois s’est imposé face à Cluses-St Jeoire (8 à 6).

interclub_jeunes01 interclub_jeunes02 interclub_jeunes03 interclub_jeunes04interclub_jeunes05 interclub_jeunes06 interclub_jeunes07 interclub_jeunes08 interclub_jeunes09 interclub_jeunes10interclub_jeunes11 interclub_jeunes12 interclub_jeunes13 interclub_jeunes14interclub_jeunes15 interclub_jeunes16

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s