Galerie

Joyeux anniversaire (2) !

Samedi 30 mars, demain nous fêterons Pâques et ses oeufs en chocolat (on évitera de parler des cloches pour éviter tout malentendu).
Oui, mais ça c’est demain. Aujourd’hui, on fête l’anniversaire (c’est écrit dans le titre) de…
Quel suspens !
D’accord, pratiquement tout le monde sait de qui il s’agit mais pour ceux qui l’ignoreraient, on va ménager un peu le suspens.
C’est un ancien parisien et un ancien marseillais !!
C’est déjà assez peu commun.
C’est un passionné d’échecs (doux euphémisme) et un personnage avec un grand P.
On aime (la majorité des gens heureusement) ou on n’aime pas (on ne peut pas plaire à tout le monde) mais en tout cas, il ne laisse personne indifférent.
J’ai cherché sur internet ce que l’on pouvait dire de lui et j’ai trouvé plusieurs sites parlant de sa rubrique échecs à Libération.
Oups, j’en ai un peu trop dit.
Oui, bien sûr, vous avez deviné qu’il s’agit de Jean-Pierre Mercier, président et entraîneur du club.

JP Mercier

Tant pis pour le « suspens ».
Je disais donc que j’ai trouvé plusieurs sites parlant de sa rubrique échecs à Libération (de 1988 à 2012 !), notamment un article sur l’historique de cette rubrique sur  « Echecs 64, le blog echecs de C. Bouton » et un autre sur le site de l’échiquier de l’Armagnac.
Je n’arrivais pas à trouver un site reprenant l’histoire de notre JP, jusqu’à ce que je tombe sur un site de soutien à un candidat à la présidence de la FFE.
Pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus sur les origines échiquéennes de notre président, voici un court résumé :
« Jean-Pierre Mercier vit une histoire d’amour avec les échecs depuis 40 ans. Il découvre le noble jeu en furetant dans des bibliothèques publiques : il est fasciné par ces livres compactes, encyclopédiques, recouverts de hiéroglyphes et diagrammes
d’échecs. Il dévore les chroniques de la presse généraliste, fréquente le club enfumé d’Etoile-Echecs à Paris.
Madame Chaudé de Silans le repère, le fait venir dans son club et le place en couveuse. Le jeune adolescent se structure grâce au jeu et poursuit ses études dans ce domaine à Villetaneuse (DESS science du jeu) avant d’entrer à l’école normale d’instituteurs du Val d’Oise.
Véritable touche-à-tout, Jean-Pierre Mercier est de tous les projets : il participe dès 1984 au lancement du logiciel Chessbase, puis bifurque vers le Minitel en concevant et en animant un service dédié au noble jeu, 36-15 ROQUE, resté célèbre chez tous les joueurs de l’Hexagone.
Il entre ensuite à Libération et écrit plus de 7500 chroniques pour ce quotidien, sans pour autant abandonner la vie associative. Il fonde l’École Française d’échecs à Paris en 1985 avec Gérard Cuenin puis part à Marseille pour continuer à la développer seul. »
De mars 2005 à février 2012, il tient un blog sur les échecs « Tour à tour » sur lequel vous trouverez les parties disputées par les meilleurs mondiaux. Très instructif !
À Marseille, il crée notamment l’Académie d’échecs de Marseille.
Pour plus de détails sur sa vie marseillaise, il faudra vous adresser à Ghislain et David, témoins de son passé échiquéen dans la cité phocéenne.
Ensuite, Jean-Pierre a le choix entres plusieurs destinations dont une île paradisiaque des DOM-TOM.
Il préfère finalement la Savoie (il a vraiment bon goût !) et notamment notre belle ville Aix les Bains (il a très bon goût !!) et fonde en septembre 2010 le premier club d’échecs de notre ville.
En effet, alors que la ville a déjà organisé plusieurs championnats de France jeunes et un championnat d’Europe, il n’y avait pas de club d’échecs à Aix les Bains avant l’arrivée de Jean-Pierre !
En moins de trois ans, il a déjà formé plusieurs champions de Savoie et champions de Ligue.
Parcourant l’agglomération aixoise à vélo (électrique), il dispense des cours dans de nombreux collèges et écoles du bassin aixois (de Méry à Voglans, de la maternelle du Gazouillis aux collèges de Garibaldi et Lamartine, …) formant ainsi la nouvelle génération de joueurs d’échecs aixois et certainement quelques futurs champions.
Il donne également des cours à La Roche sur Foron.
Ce n’est qu’un modeste résumé de son parcours échiquéen.
On pourrait certainement écrire plusieurs livres sur les anecdotes qui ont parsemé son existence même si, contrairement à ce que pourraient penser certains enfants, il n’a pas connu le grand Philidor (18ème siècle).
Un grand merci à ce personnage qui sait si bien transmettre sa passion des échecs aux jeunes joueurs.

Oups, j’oubliais le but de cet article (désolé) :

TRÈS BON ANNIVERSAIRE, JEAN-PIERRE !!

2 commentaires sur “Joyeux anniversaire (2) !

  1. Pingback: Assemblée générale : la fin des échecs à Aix-les-Bains ? | Académie d'échecs d'Aix-les-Bains

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s