Galerie

Virginie au championnat de france universitaire

Les 18 et 19 janvier 2014, Besançon a accueilli au stade Léo Lagrange le Championnat de France Universitaire d’Echecs où les étudiants de différents coins de la France se donnent rendez-vous pour partager leur passion.
Programmé quelques mois plus tôt par rapport aux années précédentes, l’édition 2014 n’a vu s’affronter que 23 joueurs pour le titre de Champion de France Universitaire, dont 3 filles en course pour le titre féminin : Remel Öney du club de Strasbourg et Championne de France Universitaire 2012, Phanie Colin du club d’Avinkha (ligue lyonnaise) et notre aixoise Virginie Ludwiczak (qui participait à son troisième championnat universitaire).

Samedi
Départ à 7h42 d’Aix-les-Bains, arrivée à 13h00 sur le lieu de compétition et à 14h15, la compétition démarre, arbitrée par Olivier Minaud, Arbitre Fédéral 2. Pour cette première ronde, Virginie affronte Kévin Maton (1580 élos). Avec les noirs, la position n’est pas claire et pas particulièrement en sa faveur mais après une erreur de son adversaire, Virginie a un réseau de mat en deux coups. Elle remporte son premier point de la compétition.
Second round contre le maître Quentin Loiseau (2360 élos). La position est délicate et Virginie tient bon. Un tout petit peu mieux à un moment donné, l’expérience de son adversaire lui permet de prendre néanmoins le dessus et en crise de temps, Virginie perd la partie.
Pour le troisième match, Virginie affronte Phanie (1860 élos), un match 100% d’œstrogènes purs ! Avec un début de partie complètement hors théorique, nos deux demoiselles partent à l’aventure sur l’échiquier. Difficile d’établir qui est mieux en début de partie. Virginie a de plus en plus de difficultés jusqu’à ce que Phanie lui donne sa dame nette en un coup et abandonne la partie.
Pour le moment : 2/3 pour Remel – 2/3 pour Virginie – 1/3 pour Phanie
C’est la quatrième ronde, l’avant-dernière de cette longue journée, Virginie affronte Thomas Sauviat (1950 élos). Un bon début de partie et deux pions de plus mais en crise de temps, Virginie commet une erreur et doit céder sa dame pour une tour. Elle n’arrive pas à remonter et abandonne la partie.
Pour la dernière et cinquième ronde de ce samedi, notre aixoise joue contre Henri Selebran (1990 élos). La partie aboutit sur une nulle.
Résultat du samedi : 3/5 pour Remel – 2,5/5 pour Virginie – 2/5 pour Phanie

Dimanche
Il ne reste que quatre parties et rien n’est joué. Malgré l’alarme incendie déclenchée à une heure du matin, Virginie se retrouve, à 9h15, assise devant son échiquier face à son sixième adversaire, Thomas Dubois (1870 élos). Avec une très bonne partie entre ses mains, elle remporte la rencontre.
Pour la septième ronde, Virginie joue contre Loïc Daspres (2070 élos). Une partie très intéressante du début à la fin. Elle réussit à avoir un cavalier en plus mais ne menace rien de concret et son adversaire a sa tour et sa dame sur son roi. Grâce à son dada, Virginie fait un échec à la découverte et gagne ensuite la dame de son adversaire qui abandonne la partie.
Pour le moment : 4,5/7 pour Virginie – 4/7 pour Remel – 3,5/7 pour Phanie : c’est très serré !
Virginie affronte son huitième adversaire, Wojtek Sochacki (2360 élos). Elle s’incline alors que Remel Öney fait match nul contre Valentin Racle (2010 élos). De son côté, Phanie ne parvient pas à obtenir le gain de la partie face à Emmanuel Viers (2010 élos).
4,5/8 pour Remel et Virginie et 3,5/8 pour Phanie.
Tout se joue avec cette neuvième et ultime partie ! Le suspens est à son comble.
Virginie affronte Bastien Dubessay (6,5 pts et 2470 élos) et Remel joue contre Thomas Sauviat (6pts ½ et 1950 élos). Phanie, quant à elle, affronte Guillaume Pernot (1730 élos). Malgré un avantage certain, Phanie donne une tour et abandonne la partie. Virginie perd sa partie face à la grande expérience et au talent de Bastien. Remel joue alors pour le titre. Malgré un pion en moins, elle arrive dans une finale où son adversaire ne peut plus rien faire. Elle réussit la nulle.
Résultat : 5/9 pour Remel – 4,5/9 pour Virginie – 3,5/9 pour Phanie

Classement général
Bastien Dubessay devient Champion de France Universitaire 2014 après un blitz de départage remporté face à Wojtek Sochacki (tous deux avaient 7,5 pts sur 9).
Huitième au classement général et première féminine, Remel Öney est sacrée Championne de France Universitaire 2014.
Quant à Virginie, elle finit seconde chez les filles et dixième (sur 23) au classement général avec une performance à 2056 élos !

CFU 2014b

Très belle compétition, bon accueil et une passion du jeu d’échecs qui reste bien présente dans le monde universitaire !

GA universitaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s