Galerie

Sixième ronde des interclubs adultes de Nationale 4

Après avoir joué la montée en début de saison, l’équipe de N4 adultes joue actuellement la descente.
Bien que nous ayons 3 points d’avance sur les derniers (St Clair du Rhône B) après les 5 premières rondes, une victoire lors de la 6ème ronde contre nos voisins de Cluses nous permettrait d’assurer le maintien en Nationale 4.
Dans ce contexte, avec 2 joueurs à plus de 2000 points Elo, 3 joueurs à plus de 1800, 1 joueur à plus de 1700 et 2 ou 3 jeunes prometteurs, nous avons toutes nos chances face à une des très bonnes équipes de la poule.
La rencontre s’annonçait donc très serrée.
Oui mais…
Suite à une longue liste de désistements (5 titulaires sur 8), nous nous sommes retrouvés avec 5 jeunes (certes talentueux) et 2 non classés (qui se demandaient ce qu’ils étaient venus faire dans cette galère).
Heureusement que nous pouvions compter sur notre président-entraîneur sur l’échiquier 1 pour limiter la casse.
Pour une fois, on ne fera pas durer le suspense : nous avons pris la raclée attendue et logique (6 – 1) mais sans être ridicules (enfin, je l’espère).

_MG_6343 _MG_6333

L’introduction étant faite, je laisse Jean-Pierre faire le compte-rendu de la rencontre :

« Le bilan n’est pas si négatif que cela, à y regarder de plus près.
D’abord, soyons objectifs, nette domination d’Aix-les-Bains sur les premiers échiquiers.
Enfin, sur les 2 premiers. Bien que rendant près de 500 points Elo à son adversaire Olivier Gollnick (1860F, nouveau venu en Haute-Savoie), Jérémy Petithomme (1398F) a montré qu’il avait tout d’un grand.
Ça, c’est fait. Lorsqu’il partage le point en fin de partie, il est encore nettement mieux.

_MG_6356

Au 3ème échiquier, notre Gégé national (1499E) n’a pas eu de chance au tirage.
Il a rencontré l’un des joueurs les plus performants de Cluses, le président actuel, Mathieu Parny (1824F).
J’ai encore un souvenir cuisant de la défaite qu’il m’a infligé l’an passé au tournoi de Bonne. Eh bien, à la force du poignet, Gérard a obtenu une position supérieure !
Il était désolé à la fin de n’avoir pas tenu la distance,
Mais Gérard, si tu m’entends, tu es débutant !! Tu progresses plus vite que nos jeunes !
Alors calmos, il ne faut pas demander la nulle, pardon, la lune.

_MG_6337

Didier Berger (1499E), le sacrifié de service en remplacement d’Eugène, progresse lui aussi très vite. Ce n’est que dans la phase finale qu’il s’est incliné et son adversaire, Alain Lisiecki (1712F), s’est montré particulièrement méticuleux pour ne lui laisser aucun contre-jeu, à la GMI.
Petit commentaire perso : Alain a dominé toute la partie et a juste pris son temps (3h00).

_MG_6376b

Sur l’échiquier 5, son fils, Konogan Berger (1369F), grand espoir du club, a perdu quelque peu confiance en lui après un championnat de région des jeunes où il a gaffé dès le début.
Son adversaire, Pierre Mercier (1698F), grand habitué des opens internationaux, a très bien défendu sa position avant de s’engager dans une finale supérieure et de remporter la partie, à l’expérience.

_MG_6351

Sur l’échiquier 6, Vincent Clerc (1110N) rendait plus de 500 points Elo à son adversaire Georges Brand (1645F) et a adopté depuis peu un style de vieux routier. Transfiguré.
Le petit jeune qui jouait à la vitesse de l’éclair en semant des pièces à tout-va est aujourd’hui très calme et concentré.
C’est aussi dans la phase finale qu’il s’incline, après avoir tenu toute la partie. Un grand bravo à ce nouvel espoir !

_MG_6352

Feu Madame Chaudé de Silans, qui a tenu pendant des dizaines d’années le cercle Caïssa de Paris, et qui a fortement inspiré ma conception et ma démarche d’aujourd’hui, a toujours dit : « dans une rencontre par équipes sur 8 échiquiers, au moins 2 doivent être tournés vers le futur, vers la formation ».
C’est ce que nous avons fait en « embauchant » Louise et son petit frère Hugo, 10 et 8 ans.

_MG_6346   _MG_6353

Ils joueront dès mercredi au championnat des écoles, et cet entrainement grandeur nature leur sera très bénéfique. Je tiens à signaler que, leurs adversaires, Claude Bernard (1560) et Roger Ghardon (1500), loin de s’offusquer d’avoir fait deux heures de route aller-retour pour jouer avec des enfants peu expérimentés, ont rapidement terminé leur partie pour leur prodiguer ensuite des conseils de jeux pendant plus d’une heure! De véritables cours particuliers.
Un grand merci, du fond du cœur, pour cette générosité.

Et ma partie, au fait ? J’ai sauvé l’honneur d’Aix-les-Bains, mais mon adversaire, Olivier Montbroussous (1758F), a joué comme un desperado.
N’ayant rien à perdre, il a décliné rapidement et précisément sa défense française, me forçant même à sacrifier une pièce dans l’ouverture pour ne pas tomber dans une position inférieure.

_MG_6387

Je ne suis pas sûr du tout de la validité de mon gambit de cheval, qui a été l’objet ensuite d’analyses aussi collectives que folkloriques avec Cluses.
Mais, avec Olivier, nous avions beaucoup de choses à nous dire en tant que dirigeants de club. »

Je voudrais profiter de cet article pour remercier les jeunes du club qui ont participé à cette rencontre et plus particulièrement Louise et Hugo qui nous ont permis de ne pas nous ridiculiser en présentant une équipe de 6 joueurs à domicile.
Comme le dit Jean-Pierre : « C’est tout cela, la partie d’échecs du dimanche. On se fait étaler 6-1, on rencontre des gens éminemment sympathiques, et l’on échange. Et l’on se reverra avec un grand plaisir. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s