Galerie

Tournoi international d’Aix-les-Bains: ronde 3

 

Les parties à télécharger en PGN

Visualiser les parties

Sur le site de la FFE

On entre ce jour de plein pied dans la compétition. Finis les appariements « forts-faibles » du système suisse, les présumés « forts » ont fait leur preuve dans les rondes précédentes et se rencontrent maintenant entre eux.

Sur le premier échiquier, Christophe Chaudagne, donné en pâture au futur grand maître Laurent Guidarelli par le logiciel d’appariement Papi, ne l’entend pas de cette oreille. C’est avec un certain panache qu’il égalise dans l’ouverture et, avec les noirs, il peut être satisfait de sa position au 18e coup. Puis survient une délicate transposition en finale, où Laurent démontre tout son talent.  Une combinaison osée lui permet d’obtenir tour et pion face à deux pièces mineures, et son pion passé fera la différence. 1-0 en 42 coups

Cédric Pahud accomplit l’exploit en partageant le point face au 2e élo du tournoi, le maître Navrotescu (2406), à l’issue d’une partie équilibrée, une défense sicilienne.

Surprise suPos1r le 3e : Sébastien Joie d’Annecy remporte sa partie en 14 coups, face à un adversaire redoutable, qui a déjà pourfendu des joueurs titrés : Mathias Deleva de Cluses.  Mathias se lance un peu nerveusement dans une suite pseudo-active, mais il s’aperçoit que son cavalier noir planté en g4 n’a point de retour, voir le diagramme de gauche. Il choisit d’abandonner, et il n’a pas tort.  Le style économique de Sébastien fait plaisir à voir !

 

Soupe à la grimace chez les petits Aixois. Konogan Berger s’incline face à un adversaire classé 401 points Elo de plus que lui (1855 F).  Alya s’incline face à la légende Jacques Brethé, et ils analyseront longuement la partie ensuite dans la salle réservée à cet effet. Louise Collet peut rester sur son nuage malgré sa défaite du jour face à Vlad Navrotescu (1671), car cela booste sa performance élo qui atteint 1500. C’est inespéré pour la petite fille de 10 ans. Son frère Hugo (8 ans!) perd rapidement contre Bey (1728), mais progresse à grands pas d’après son entraîneur : il sait bien réfléchir avant de jouer son coup. Il n’en demeure pas moins que les Aixois n’ont marqué aucun point dans cette ronde.

 

Dans la 4e ronde, les 4 meneurs à 100%  vont jouer ensemble : Pierre Carpentier affrontera Guidarelli avec les Blancs, et Andrea Navrotescu, candidate entre autre pour le 1er prix féminin, croisera le fer avec Sébastien Joie.

 

Ce soir, tournoi de blitz à 20h30 dans la salle d’analyse, le réfectoire de l’école Lamartine.

 

 

2014-08-13_10h05_28 2014-08-13_10h06_42 2014-08-13_10h07_47

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s