Galerie

Championnat de Savoie des jeunes : classement final

Article en cours de finition

Adrien et Maé, aux deux dernières places, participaient à leur premier tournoi. L’important est qu’ils soient allés jusqu’au bout, et avec le sourire. Après cette expérience initiatique, nous héritons de deux nouveaux joueurs d’échecs riches en devenir. Paralysée par le stress,  la petite Maëlle  n’a eu de cesse de nous déchirer le coeur avec de gros flots de larmes. Elle a recouvré son sourire après avoir eu le temps de souffler un peu dans la cour. La voici désormais qualifiée pour l’étape suivante, ce qui n’est pas le cas de Théodore, en première année poussin, qui a pourtant un point de plus. Mais son repêchage ne devrait pas poser de problème vu qu’il est à égalité avec Ilyes de Chambéry qu’il a d’ailleurs battu. Léandre et Noah, deux potes de Tresserve, sont autant de jokers du club d’Aix-les-Bains. Etudiants assidus qui participent volontiers aux stages de vacances, ils affichent ici leurs ambitions. Noah ramasse le titre de Champion de Savoie des Poussins, tandis que Léandre hérite du vice-titre. Ils font partie de nos nouveaux espoirs. Ghizelene a été, quant à elle, inaccessible. Grande déception quand elle apprend qu’elle est exempte pour la dernière ronde ! Elle voulait encore faire un carnage. Tsss Tsss … Sa carrière a été interrompue une année pour des histoires de rivalités de club, mais la petite Aixoise, qui a déjà participé au championnat de France des jeunes, ne se fixe aucune limite pour cette année. Qu’on se le dise. Et elle va multiplier les heures d’entraînement.


Les qualifiées pour le championnat de Région:
Filles :
1 – Guizelene Ouelbani, Championnat de Savoie poussine
2-Maelle Cheruy, d’Aix-les-Bains , vice-championne de Savoie poussine
Garçons :
1 – Noah Morel, Champion de Savoie Poussin
2 – Léandre Godefroy-Caubet Vice-Champion de Savoie Poussin
3 – Ilyes Boufama (Club de Chambéry)

La petite Edmé au sourire de chat est une joueuse très particulière : elle n’a jamais connu l’échec. Dès son premier tournoi, elle a terminé dans les premières tables. C’est ainsi. Décontraction absolue et espièglerie. Il faut y voir plus la marque de son papa que de l’entraîneur car celui-ci ne lui fait aucun cadeau, et ils jouent souvent ensemble. score fischérien, 100% comme Ghizelène. Pas mal !
La seconde, Alice, est une nouvelle recrue de cette année à l’école d’échecs. Son résultat est surprenant, car elle n’a pas plus de technique que les autres. Mais elle ne lâche jamais l’affaire et se retrouve toujours dans les dernières à finir, à tel point que son entraîneur lui a demandé, goguenard, si elle était payée à l’heure. Elle devance au départage le dernier rejeton des Bailleul qui, lui, partait favori. Dans leur partie, Alice a oublié la technique de la « boite » pour enfermer le roi noir et, avec tour et fou contre roi dépouillé, n’est pas parvenue à mater. Seul représentant de Chambéry dans ce tournoi hors-norme, Gabriel monte sur la 3e marche du podium sans démériter.
Siloé, par contre, est un peu déçue. Elle n’est pas qualifiée. Mais c’était juste pour le principe car notre petite élève va nous quitter dès janvier 2018, définitivement. La famille Bordier va s’installer aux Etats-Unis et notre coeur se serre en pensant qu’ils ne reviendront pas de sitôt. Mais nous resterons en contact avec Siloé et ses parents par le biais des réseaux sociaux et nous sommes sûr qu’elle nous représentera dignement dans les tournois américains. Pour le coup, on continuera à jouer tous ensemble sur lichess.org !
Grosse perf pour Dayina, qui n’a que 3 séances d’échecs au compteur, comme sa soeur Emna.
je voudrais faire ici une remarque importante. A l’heure où les clubs pratiquent une discrimination positive pour faire adhérer une denrée rare, des féminines, les nôtres, celles d’Aix-les-Bains, sont plus nombreuses que les garçons. Et elles jouent mieux. L’hypothèse couramment avancée est que le charme de l’entraîneur ainsi que sa plastique exceptionnelle ne sont pas étrangers à l’affaire.

Rémi, 6 ans, obtient une place honorable, mais est déjà très savant pour son âge. Il pouvait sans doute faire mieux, nous verrons au championnat de région. C’est bien qu’il soit qualifié, comme Ziad, et qui adore expliquer ses parties pendant des heures d’un ton doctoral.
Viennent ensuite notre fierté, les « bébés » du club. Romy, Héloise et Kirill n’ont que 5 ans et sont déjà parfaitement à l’aise sur l’échiquier. Ils progressent très rapidement et sont entraînés sur des bases régulières. A suivre donc. Ils sont issus tous trois d’un vivier intéressant, l’école Saint-Simond.

 

Les qualifiés pour le championnat de région
Filles: 
1ère Charline Edmé, Championne de Savoie petite poussine
2e  Alice Druart vice-championne de Savoie petite poussine

Garçons : 
1er  Gabriel Bailleul de Chambéry Champion de Savoie petit poussin
2e  Rémi Burger Vice-champion de Savoie petit poussin
3e Ziad Khelifa 


Ramy partait favori pour le titre benjamin, vu qu’il était le seul en lice 🙂 De quoi faire un tournoi d’entraînement sur le mode relax. Ramy a l’intention d’aller au championnat de France d’échecs, si sa soeur y va, et de jouer dans l’open « A » s’il ne se qualifie pas dans la phase régionale. Il a pris conscience dans cette épreuve qu’il voyait beaucoup de choses mais qu’il jouait trop vite, son gros défaut actuel.  Mais le tournoi était relevé pour lui.
Pas de chance pour les jumelles Blanc, il n’y a qu’une place qualificative. Espérons que Sophie soit repêchée, pour ne pas laisser sa « moitié » seule au championnat de région.
Parlons du favori, Adrien Bailleul. Avec un élo pareil, 1823, on s’attendait naturellement à ce que les stats du prof. Arpad Elo soient respectées (voir notre article d’hier). Il n’en fut rien. Avec les nerfs d’acier qu’on lui connait, Maël Bossu (mais pas manchot, mille excuses aux parents, je la fais à chaque fois :-)) a joué la meilleure partie de sa vie jusqu’à présent. Le début Ponziani de son adversaire ne l’a pas impressionné une minute, vu qu’il ne connait rien aux ouvertures. Mais c’est un stratège hors pair et un grand défenseur, avec de bonnes connaissances théoriques en fin de partie. Et l’incroyable s’est produit : il a remporté la partie ET le tournoi, avec 100% des points! Je n’ai pu m’empêcher de songer qu’il faudrait que je batte le Champion du Monde pour faire une perf équivalente et que … ce n »est pas demain la veille.
Voyons ce que donnera Maël au championnat de région avec son élo minuscule, dont il fait une arme. Il devient le joueur leader du club, et, bien sûr, champion de Savoie.
Qualifiés pour le Championnat de région :
Benjamin
1er Ramy Ouelbani, Champion de Savoie Benjamin
Minimes
1er Maël Bossu, Champion de Savoie minime.
2e Bailleul Adrien, vice-champion de Savoie minime
Minimes filles
1ère Floriane Blanc, Championne de Savoie

Ce Bailleul-là n’a pas fait de faux pas. Jean-Baptiste à une compréhension stratégique exceptionnelle du jeu qui pourrait faire des étincelles au Championnat de France. Il possède en outre une expérience appréciable du jeu, nettement supérieure dans cette épreuve aux autres concurrents.  Il remporte logiquement l’épreuve avec 100 % des points possibles.
La 2e place, qui échoue à Arthur, est la plus étonnante. Arthur a un style complètement débridé, et il marque le point n’importe comment ! J’étais catastrophé en voyant, dans presque chaque partie, son roi en short faire son footing au milieu de l’échiquier. Mais, presque à chaque fois, il marque le point. Cela confirme nos dires de la veille. Quand on pense qu’il a commencé en début de cette année ! Elias le suit avec une partie de moins, car il a commencé par un forfait. Son style est très posé et porteur d’avenir, à condition de s’entraîner davantage. Il n’a pas eu la confrontation avec Arthur, et c’est ce qui lui permet d’afficher le nombre de points maximum après la défaite inévitable face au meneur Jean-Baptiste.
Samuel a beaucoup de punch et il accroche la 4e place, en échappant, de peu, à la défaite face à Arthur après avoir perdu sa dame dans l’ouverture. Sam est de passage chez nous et devrait retourner à Chalon en Champagne dès l’année prochaine.
Retour à la compétition de la talentueuse Louise Blanc mais son forfait du dimanche pose problème pour la qualification. Nous espérons la revoir aux championnats scolaires où elle a coutume d’aligner les points avec une précision de métronome. J’ai eu l’occasion d’analyser une partie avec la joueuse de Chambéry Misrine Matmati et le courant est passé. Elle est très volontaire et à une excellente mémoire des positions. Je ne connais pas les autres joueuses de Chambéry donc je n’en parlerai pas. Pour Anaïs et Cassandra, par contre, je peux en écrire des tonnes. Quelle épreuve ! Il a fallu que je leur explique ce que voulait dire « baptême du feu », car c’est exactement ce qu’elles ont subi. Elles se sont lancées dans la bataille après quelques séances d’initiation à Tresserve avec beaucoup de courage, puisqu’elles ne savaient même pas noter en début de tournoi. A mi-parcours, après réprimande de l’arbitre concernant la notation « ordinateur » – case de départ,  case d’arrivée – elles savaient parfaitement noter.  A l’issue de l’épreuve, les voici de vraies joueuses d’échecs, prêtes pour les championnats scolaires.
Avec sa gentillesse coutumière, Pierre Dancer a profité de l’aubaine en remportant deux victoires. Deux victoires très symboliques, qui semblent avoir libéré un mécanisme secret: l’ami Pierre était transfiguré le mercredi suivant au club, blitzant nonchalamment avec les autres joueurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s